VirtualBox – Une alternative gratuite à VMware et Parallels

VirtualBox – Une alternative gratuite à VMware et Parallels

VirtualBox est une solution de virtualisation gratuite disponible, entre autres, pour Mac OS X (processeur Intel).

Pour les non-initiés, la virtualisation permet d’exécuter un système d’exploitation à l’intérieur d’un autre, comme on lancerait n’importe quelle application. Vous pouvez par exemple faire tourner Windows dans Mac OS X, sans avoir ni à partitionner votre disque (Boot Camp), ni redémarrer votre Mac.

Il existe des solutions propriétaires telles que Parallels, mais VirtualBox, logiciel libre et gratuit est devenu une alternative plus que sérieuse à ceux-ci, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Quelques-uns des atouts de VirtualBox pour Mac OS X

  • Gratuité…
  • Installation facile et en français, traduction française intégrale.
  • Richesse des fonctionnalités : support 64 bits, snapshots (sauvegardes de l’état d’une machine virtuelle), dossiers partagés, presse-papiers, virtualisation 3D, accélération vidéo 2D, support multi-moniteurs (Windows), etc…
  • Supporte un grand nombre de systèmes d’exploitation “invités” (les machines virtuelles), dont Windows XP, Server 2003, Vista, Windows 7/8/10), Linux, Solaris, OpenSolaris et même Mac OS X Server (sous Mac seulement).

C’est déjà beaucoup et en fait un produit à tester pour voir s’il correspond à vos besoins. Cela étant dit, ne vous attendez pas à obtenir les mêmes performances qu’avec Parallels. Au niveau de la rapidité et de l’intégration à Mac OS, ça n’a rien à voir

Pourquoi utiliser une machine virtuelle plutôt que BootCamp ?

  • Evidemment, l’avantage de la virtualisation est que vous n’avez pas à sortir de Mac OS X pour exécuter un autre système. Vous passez d’un système à l’autre en un 1/10 de seconde et pouvez partager des fichiers entre l’un et l’autre.
  • Vous pouvez créer autant de machines virtuelles que vous le souhaitez et ce, sans leur attribuer un espace disque défini : la taille du disque virtuel est automatiquement adaptée au fur et à mesure que vous installez des programmes et ajoutez des données.
  • Autre avantage important : les snapshots (sauvegardes). Quand on utilise un système plus vulnérable que Mac aux virus et autres joyeusetés, il est très appréciable de pouvoir sauvegarder sa machine virtuelle très rapidement d’un seul clic et de pouvoir revenir à une version “propre” en cas de pépin.

Quelques inconvénients, mais par pour tous…

  • Vous n’aurez pas les mêmes performances que si vous installez le système en “natif”. Encore une fois, une machine virtuelle tournant sous VirtualBox peut tourner très correctement, si vous lui allouez suffisamment de mémoire vive. Mais les gamers risquent d’être frustrés.. Pour une utilisation bureautique et internet, c’est autre chose.
  • Absence de reconnaissance de certains périphériques.
  • Moins simple d’utilisation et beaucoup moins rapide que Parallels. VirtualBox est clairement plus destinée à un public plutôt averti, moins exigeant ou responsables IT.

En conclusion :

Windows 10 dans Parallels Desktop 11

Windows 10 dans Parallels Desktop 11

  • Si vous optez pour la virtualisation, cherchez une solution gratuite, même si c’est au détriment des performances, essayez VirtualBox !
  • Si vous recherchez des performances très élevées (même pour les gamers), une intégration à Mac OS exceptionnelle (voir capture à droite), et la simplicité d’utilisation, Parallels est, selon notre expérience, le meilleur choix de virtualisation pour Mac OS X que vous puissiez faire.

Configuration requise : Mac à processeur Intel  (et de la RAM pour les VMs…)