Notre avis sur NordVPN sous macOS

Notre avis sur NordVPN sous macOS

On nous demande souvent quel VPN gratuit nous recommandons. Réponse courte : aucun ! Pourquoi ? Parce qu'un service VPN international fiable et performant coûte énormément d'argent. Ici, il ne s'agit pas du développement d'un logiciel par des bénévoles, éventuellement soutenus par des dons. La majorité des logiciels présentés sur ce site fonctionnent sur ce modèle, mais ça n'est le cas d'aucun VPN.

Il faut donc bien comprendre que si un VPN est gratuit, c'est vous qui êtes la source de profit, d'une façon ou d'une autre : publicité, collecte d'informations personnelles et/ou de navigation pour revente, injection de malware, mix de plusieurs de ces éléments, ou autre… Autant nous trouvons dommage de payer un logiciel quand il a un équivalent gratuit, autant nous ne voulons prendre (et vous faire prendre) aucun risque en matière de sécurité et de confidentialité.

Alors, quel VPN conseillons-nous ? L'offre a explosé ces dernières années et il est devenu difficile de choisir. Les “comparatifs”, “TOP 10”, etc., n'aident pas vraiment, pour le dire gentiment… Nous avons testé beaucoup de services VPN et celui qui nous semble le meilleur à l'heure actuelle est NordVPN. A fortiori sur Mac, du fait de la qualité de son logiciel. Sécurité et anonymat, rapidité, simplicité d'utilisation, fonctionnalités, couverture géographique, conception du software, prix plus que raisonnable, il a tout. Cela ne veut pas dire que tous les autres soient “mauvais”, il peut y avoir des besoins spécifiques (usage, pays couverts, etc.), mais il nous semble être globalement le meilleur pour la plupart des utilisateurs (dont nous).

Regardons l'essentiel de ce qu'il offre :

Sécurité

NordVPN utilise les protocoles de cryptage les plus sûrs : AES-256-CBC avec clé Diffie-Hellman de 2 048 bits, OpenVPN et IKEv2/IPsec. Si cela ne vous dit pas grand chose, retenez simplement qu'il s'agit d'une protection de niveau militaire.

Il est bien sûr possible d'utiliser PPTP et L2TP avec NordVPN, mais ces protocoles étant moins sûrs, il est conseillé de ne le faire que si nécessaire et avec prudence.

En cas de besoin, l'accès aux serveurs Double VPN (transit par deux serveurs VPN) et Onion (Tor) est très simple : il suffit de sélectionner l'option dans la liste des serveurs.

D'autres fonctionnalités de sécurité très utiles, voire indispensables, sont également disponibles :
réglages NordVPN

  • Kill Switch : il permet de quitter automatiquement les applications que vous avez sélectionnées, en cas de déconnexion du VPN.
  • Notifications de connexion / déconnexion paramétrables.
  • Anti-fuites DNS : cette fonctionnalité est intégrée aux applications macOS et Windows et aux apps iOS et Android. Notez que vous pouvez choisir d'utiliser les serveurs DNS de votre choix, dans les options avancées.
  • CyberSec : si vous activez cette option, elle bloque automatiquement bon nombre de sites potentiellement dangereux (phishing, malware ou autres menaces). Elle empêche aussi que votre machine soit “capturée” par un botnet (pour participer à des attaques DDoS) et bloque beaucoup de fenêtres surgissantes et contenus “autoplay”.

Confidentialité

Les données requises lors de la souscription sont réduites au strict minimum : une adresse e-mail. Les modes de paiement acceptés sont nombreux : carte de crédit, bien sûr, mais aussi PayPal, BitCoin, et d'autres options via Paymentwall.

De plus NordVPN garantit ne conserver aucun journal d'activité (serveurs utilisés, sites visités, fichiers téléchargés, etc.), la juridiction du lieu de son siège social ne l'imposant pas. Est-ce vérifiable ? Non, pas plus que pour tous les autres fournisseurs VPN. Des milliers de pages ont été écrites à ce sujet mais une chose est sure : si vous n'utilisez pas de VPN, personne n'en sait plus sur votre activité internet que votre fournisseur d'accès (que la loi oblige à conserver des journaux). Et lui peut limiter votre bande passante, suspendre ou résilier votre compte, entres autres choses.

Pour nous, la question peut se résumer ainsi : vous voulez utiliser un VPN pour sécuriser et anonymiser vos connexions, échapper au contrôle possible de votre fournisseur d'accès, vous connecter à d'autres pays, faire du torrenting ou du P2P (NordVPN a des serveurs dédiés), choisissez un fournisseur fiable et ne vous faites pas de souci inutile. Si vous avez des intentions “sombres”, nous n'avons pas de conseil à vous donner.

Performances

NordVPN fait partie des VPN les plus rapides que nous ayons testés. Comme avec tous, il peut y avoir des fluctuations en fonction de nombreux facteurs (charge des serveurs, heure de la journée, lieu d'origine et de destination, FAI, etc.) mais, globalement, la perte de débit est plus qu'acceptable, souvent négligeable et imperceptible. Il n'est pas rare que le streaming soit plus fluide avec que sans VPN (throttling ?…).

Nous vous épargnons les captures de “speedtests” qui n'ont pas beaucoup d'intérêt. Le mieux est de vérifier par vous-même, NordVPN offrant une garantie “satisfait ou remboursé” de 30 jours. Il y a vraiment très peu de chances que vous soyez déçu…

Couverture géographique

NordVPN a à ce jour plus de 1 400 serveurs dans 61 pays et en ajoute régulièrement. Notez que vous pouvez, si vous le voulez, choisir les serveurs auxquels vous souhaitez vous connecter (et pas seulement choisir un pays, comme c'est le cas avec beaucoup d'autres fournisseurs). Vous pourrez par exemple sélectionner un serveur en fonction de la distance de votre lieu de connexion et/ou de sa charge, et l'ajouter à votre liste de serveurs favoris.

Mais bien sûr, vous pouvez aussi cliquer simplement sur un pays sur la carte et même définir un serveur auquel vous connecter au démarrage.

Logiciel pour macOS

Vous en avez vu l'essentiel dans les images ci-dessus. Bien qu'il ne soit pas traduit en français à ce jour, il est tellement intuitif que cela ne devrait poser de problème à personne, et il est vraiment très simple et agréable à utiliser.

Il se lance rapidement et la navigation est fluide. Seule la liste des serveurs prend 2 ou 3 secondes à s'afficher, ce qui n'est pas surprenant compte tenu de leur nombre et de l'actualisation nécessaire des niveaux de charge.

Ne cliquez donc pas deux fois sur “Server List”, par impatience, cela aurait pour effet d'ouvrir et de refermer la fenêtre…

En conclusion

Comme nous vous le disions en introduction, NordVPN a tout ce que nous attendons d'un VPN et, de tous ceux que nous avons essayés, c'est vraiment celui que nous préférons. Pour ne rien gâcher, son tarif est hyper-compétitif : $69/an, soit environ 59€ à l'heure où nous écrivons, pour 6 appareils, avec une garantie “satisfait ou remboursé” sans conditions de 30 jours.

Site de NordVPN (en français)